Leur mission : rendre le Web plus accessible aux personnes malentendantes

Classé dans : Actualités | 0

 Le site Web d’information américain Business Insider nous présente la genèse d’un logiciel dédié à la traduction de la langue des signes en temps réel grâce à l’apprentissage automatique (intelligence artificielle).

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près de 2,5 milliards de personnes dans le monde souffriront de déficience auditive à des degrés divers d’ici à 2050. Cette donnée a été rendue publique le 2 mars 2021 dans le premier rapport mondial sur l’audition.

Nikolas Kelly, le cofondateur de Sign-Speak, lui-même malentendant, a lancé l’idée d’un logiciel de traduction après une réunion virtuelle avec Yamillet Payano, l’actuelle présidente-directrice générale et également cofondatrice de cette jeune pousse. Durant cette rencontre, les deux interlocuteurs avaient éprouvé des difficultés à communiquer.

À l’époque, le service de sous-titrage de la plateforme de téléconférences en ligne utilisée n’offrait pas de traduction en langue des signes américaine. Tous deux ont alors eu la volonté de créer un logiciel capable de traduire de l’anglais vers la langue de signes.

Dorénavant, leur logiciel est disponible dans certains zoos et restaurants. Pour l’heure, il n’est offert qu’en anglais, mais la société prévoit un développement dans d’autres langues.

Source : Business Insider

Crédit photo : Denis Girard

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.